8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 11:24

Chauffeure et fixeur nous réveillent tôt. Une dure journée nous attend.

Quatrième étape : Michel Grisard (Prieuré Saint-Christophe) à Fréterive.

Le Maître a pris sa retraite il y a deux ans et ce sont les frères Giachino qui ont repris ses vignes. Mais il lui reste quelques unes de ses œuvres. Avec pour voisins, dans sa cave,  les vins des copains. On reconnaît au passage, Gombaude-Guillot, Château de Béru, ...

Nous dégustons un assemblage de deux millésimes d'Altesse et plusieurs millésimes de Mondeuse : 2004, 2005 et 2006. Des vins tous différents, marqués par le millésime et leur propre histoire après des années d'attente avant d'arriver dans notre bouche.

Nous parlons de choses et d'autres, de nos connaissances communes, des Pétavins (une association de vignerons bio savoyards), des vins des voisins suisses, ...

On a l'impression de se connaître depuis longtemps. Avec autant d'humanité, on ne peut faire que de grands vins.

Cinquième étape : Julien Viana (cellier de la Baraterie) à Cruet.

C'est la jeune génération talentueuse de Savoie qui nous accueille. Il y a avec lui un tout aussi jeune vigneron marmandais. Et ensemble nous dégustons les Mondeuses, Arbin 2016 et Saint-Jean de la Porte 2015. De la belle ouvrage !

Au tour des blancs : la Jacquère 2015, le Malvoisie 205 et surtout l'Altesse 2015 d'une belle fraîcheur.

Nous évoquons l'avenir (agrandissement du domaine, expériences de vinification,...), bref une rencontre pleine de promesses, sous le soleil savoyard.

Sixième étape : Château de Mérande à Arbin.

Michel Genoux nous reçoit. Son frère André (le vigneron) et lui conduisent un domaine de 12 hectares dont 7 sont consacrés à la Mondeuse.

Nous dégustons l'essentiel de la production. La cuvée "Le grand blanc" en Chignin-Bergeron est superbe.  Les Mondeuses sont très belles avec un brevet d'excellence décerné à la cuvée "La Noire" en 2014. Il y a même une Mondeuse, méthode ancestrale fort réjouissante.

Septième et dernière (hélas) étape : Louis Magnin à Arbin.

Un autre grand Maître de la Savoie. C'est Madame qui nous reçoit. Nous dégustons Mondeuses et Chignin-Bergeron. Impossible de ne pas succomber au charme de la cuvée "Vertigo" 2010, un Chignin-Bergeron presque demi-sec ; à l'élégance de la cuvée "Tout un Monde" 2011.

Il nous aurait fallu faire d'autres étapes, chez Gilles Berlioz, les frères Giachino, les frères Berthollier, ... Ce sera aux prochaines pages blanches de l'agenda de "Dire le Vin".

 

Trouver Savoie (2)
Trouver Savoie (2)
Trouver Savoie (2)
Trouver Savoie (2)
Trouver Savoie (2)
Trouver Savoie (2)
Trouver Savoie (2)
Trouver Savoie (2)
Trouver Savoie (2)
Trouver Savoie (2)

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • C'est parti !
    Et c'est bien parti : la huitième saison des soirées de "Dire le Vin" a commencé ces deux premiers mardis d'octobre sur le thème "rouges". Rien à voir avec "Octobre rouge", il s'est agi plutôt de faire un tour de France de quelques vins rouges. Un tour...
  • Un jugement à Paris
    Les 20 km de Paris est une couse sur route d'une distance de 20 km. C'est une lapalissade mais cela mérite d'être souligné. Elle se déroule à Paris, ce qui n'est pas surprenant. L'after a donc eu pour thème "Le jugement de Paris" en référence à celui...
  • Imagine que ...
    ... parmi tes plus chers amis, l'un d'entre eux ait besoin de place dans sa cave. Et donc qu'il décide de t'inviter avec une trentaine d'autres personnes à vider (on dit plutôt déguster) une trentaine (vingt-huit exactement) bouteilles du siècle dernier....
  • La côte des gardes
    Quarantième édition de Paris-Versailles et toujours cette côte des gardes longue de 2100 mètres avec un pourcentage de pente moyen de 6,2 % mais avec des passages à plus de 9 %. Une véritable épreuve qui nécessite entraînement et travail de récupération...
  • Trouvailles de septembre
    Comme on ne peut pas attendre désespérément l'été indien le verre vide, comme après les vacances, on prend de bonnes résolutions, comme celle de ranger sa cave (celle de "Dire le Vin" est nickel, par contre celle de son gérant...), comme, comme, comme,...

Pourquoi Ce Blog ?