18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 15:55

Pendant les vacances, "Dire le Vin" travaille encore. Chose promise, chose due (voir le lien ci-dessous), nous sommes allés à Saintes, rencontrer Guilhem Grosperrin, goûter quelques unes de ses somptueuses eaux de vie, et en rapporter quelques unes pour le catalogue de "Dire le Vin".

D'abord un peu d'histoire. Jean Grosperrin, le père de Guilhem exerça pendant longtemps la profession de courtier de campagne. C'est-à-dire qu'il se rendait chez les viticulteurs, presque tous distillateurs à cette époque, il estimait la qualité de leur production et servait d'intermédiaire entre eux et les négociants. Durant ses visites, il a ainsi mis à jour de véritables trésors, il en a acquis certains et de ce fait constitué une collection de près de 500 pièces de très vieux cognacs, de 1940 à 2001. Il a appelé sa société "La Gabare", du nom de ces bateaux à fond plat qui transportaient les fûts de cognac, sur la Charente.

Guilhem a pris la succession en 2004. Rendez-vous pris, on se doit d'abord de souligner la qualité exceptionnelle de son accueil. Pendant près de deux heures, nous avons pu l'entendre nous narrer la spécificité de la démarche, voir le nouveau chai de Saintes (l'autre est tout près à Chermignac), sentir et goûter différentes eaux de vie, de différents terroirs (Grande Champagne, Petite Champagne, Fins Bois, Bons Bois), de différents millésimes (de 2008 à 1914).

Dès le 26 août, on pourra trouver sur le catalogue de "Dire le Vin", une Grande Champagne dénommée "Folle Blanche". C'est un assemblage de deux récoltes 2003 (10 %) et 2008 (90 %), issu d'un cépage devenu rare dans l'aire d'appellation : la folle blanche. La vigne est plantée sur une parcelle enherbée, sur un terroir de calcaire campanien au cœur de la Grande Champagne. Le nez est vif, beurré, miellé et floral. La bouche est souple et douce avec une rétro sur des fruits exotiques. La finale est gourmande avec ce retour des notes florales perçues à l'olfaction.

On trouvera également une Petite Champagne 1991. Ce cognac a été acquis auprès d'un viticulteur qui le stockait dans un chai très humide du XIXème siècle. La dernière réduction a été effectuée dans le chai de Chermignac, il y a cinq ans. Le nez est complexe et minéral. La bouche est souple et harmonieuse. La finale est minérale et épicée.

Enfin, on trouvera une Grande Champagne 1988, un cognac brut de fût. Brut de fût, cela signifie que depuis la distillation il y a 25 ans, ce cognac n'a subi aucune manipulation, ni réduction, ni ajout d'intrants naturels ou pas (tout juste une légère filtration à la mise en bouteille). Ce qui explique son titre alcoolique : 63,1 degré. Malgré ce degré élevé, aucune brulure, ni au nez, ni en bouche. Sa couleur témoigne de son âge. Son nez est vif sur les fruits secs et confits. La bouche est franche, gourmande et épicée. La finale est longue. Une goutte de ce nectar suffit à passer un moment divin.

Pour acquérir une, ou plusieurs de ces merveilles, il suffira d'envoyer un courriel à direlevin@yahoo.fr, comme d'hab !

CognacCognacCognac

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • C'est parti !
    Et c'est bien parti : la huitième saison des soirées de "Dire le Vin" a commencé ces deux premiers mardis d'octobre sur le thème "rouges". Rien à voir avec "Octobre rouge", il s'est agi plutôt de faire un tour de France de quelques vins rouges. Un tour...
  • Un jugement à Paris
    Les 20 km de Paris est une couse sur route d'une distance de 20 km. C'est une lapalissade mais cela mérite d'être souligné. Elle se déroule à Paris, ce qui n'est pas surprenant. L'after a donc eu pour thème "Le jugement de Paris" en référence à celui...
  • Imagine que ...
    ... parmi tes plus chers amis, l'un d'entre eux ait besoin de place dans sa cave. Et donc qu'il décide de t'inviter avec une trentaine d'autres personnes à vider (on dit plutôt déguster) une trentaine (vingt-huit exactement) bouteilles du siècle dernier....
  • La côte des gardes
    Quarantième édition de Paris-Versailles et toujours cette côte des gardes longue de 2100 mètres avec un pourcentage de pente moyen de 6,2 % mais avec des passages à plus de 9 %. Une véritable épreuve qui nécessite entraînement et travail de récupération...
  • Trouvailles de septembre
    Comme on ne peut pas attendre désespérément l'été indien le verre vide, comme après les vacances, on prend de bonnes résolutions, comme celle de ranger sa cave (celle de "Dire le Vin" est nickel, par contre celle de son gérant...), comme, comme, comme,...

Pourquoi Ce Blog ?