20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 22:12

003-copie-1Il était impossible de faire le tour de la Botte en une soirée. Ce n'était d'ailleurs pas notre propos. Aurions-nous cent soirées qu'il nous resterait encore beaucoup à découvrir. L'Italie est le deuxième producteur mondial de vin, le premier exportateur et si tout n'y est pas de la meilleure qualité, les progrès accomplis ces dernières années sont remarquables.
Donc huit étapes pour donner le goût d'y revenir, c'était le "giro" de la soirée de "Dire le Vin" du 19 mars.
La première étape était en Vénétie avec un Prosecco di Valdobbiadene (la cuvée Jeio brut) de la maison Bisol.
Les papilles rafraîchies et agacées, les dégustateurs se mirent en route pour les Dolomites avec un Vignetti delle Dolomiti 2008 (la cuvée Myrto) d'Elisabetta Foradori. Etape décevante, de fortes déviations aromatiques empêchant d'apprécier ce vin, sans doute trop vieux. Il faudra y revenir sur un millésime plus récent.
Oublions cet essai non transformé et cap sur le sud, le sud de la Sardaigne avec un Vermentino di Sardegna 2006 (cuvée Albithia) de la maison Feuda della Medusa. Ce vin, un petit peu à bout de souffle, avait quand même quelques beaux restes. Et il a eu le mérite de faire oublier le précédent.
Retour sur le continent dans les Marches avec un Lacrima di Morro d'Alba 2008 de Mario Luchetti : des arômes de fruits noirs très mûrs et d'herbes aromatiques, une bouche suave, un ensemble plutôt bien équilibré et des dégustateurs qui commencent à avoir faim.
Retour vers le nord, le Trentin Haut-Adige avec un Terlan 2005 (cuvée Porphyre) de la cantina de Terlano : il accompagnait une assiette de speck et de bressaola et s'est acquitté de cette tâche avec brio.
Pour accompagner les raviolis de Maman de l'Italie 
en route pour la Toscane avec un chianti classico 2008 de Paolo de Marchi du domaine Isole e Olena. Du nanan !
Un petit tour dans le Piémont, en Lombardie avec un fromage traditionnel de la région, le telaggio et un Barbera d'Alba 2007 (cuvée Pairolero) d'Andrea Sottimano. L'accord régional a selon les dégustateurs parfaitement fonctionné.
Enfin avec un tiramisù des plus réussis retour en Toscane (entre Sienne et Arezzo) avec un Vino Santo della Valdichiana 2008 de la maison Antinori.
Le palmarès des dégustateurs a donné le maillot rose au Chianti (cité 9 fois en premier et 3 fois en deuxième). Ses dauphins sont le vino santo (4 fois en premier, 4 fois en deuxième), le Terlan (2 fois en premier, 3 fois en deuxième, 3 fois en troisième), le Barbera (1 fois en premier, 5 fois en deuxième, 6 fois en troisième) et le Prosecco (1 fois en deuxième, 5 fois en troisième).

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • C'est parti !
    Et c'est bien parti : la huitième saison des soirées de "Dire le Vin" a commencé ces deux premiers mardis d'octobre sur le thème "rouges". Rien à voir avec "Octobre rouge", il s'est agi plutôt de faire un tour de France de quelques vins rouges. Un tour...
  • Un jugement à Paris
    Les 20 km de Paris est une couse sur route d'une distance de 20 km. C'est une lapalissade mais cela mérite d'être souligné. Elle se déroule à Paris, ce qui n'est pas surprenant. L'after a donc eu pour thème "Le jugement de Paris" en référence à celui...
  • Imagine que ...
    ... parmi tes plus chers amis, l'un d'entre eux ait besoin de place dans sa cave. Et donc qu'il décide de t'inviter avec une trentaine d'autres personnes à vider (on dit plutôt déguster) une trentaine (vingt-huit exactement) bouteilles du siècle dernier....
  • La côte des gardes
    Quarantième édition de Paris-Versailles et toujours cette côte des gardes longue de 2100 mètres avec un pourcentage de pente moyen de 6,2 % mais avec des passages à plus de 9 %. Une véritable épreuve qui nécessite entraînement et travail de récupération...
  • Trouvailles de septembre
    Comme on ne peut pas attendre désespérément l'été indien le verre vide, comme après les vacances, on prend de bonnes résolutions, comme celle de ranger sa cave (celle de "Dire le Vin" est nickel, par contre celle de son gérant...), comme, comme, comme,...

Pourquoi Ce Blog ?