11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 21:45

La Fédération nationale des producteurs et élaborateurs de crémant, organisait une dégustation aujourd'hui aux caves Legrand à  Paris. Cette fédération réunit sept syndicats  d'appellations : Alsace, Bordeaux, Bourgogne, Die, Jura, Limoux et Loire. L'appelation Crémant est réservée à des vins effervescents, blancs ou rosés bénéficiant d'une appelation d'origine protégée (AOP). Le cahier des charges minimal est le suivant :

- raisins récoltés manuellement ;

- vins issus de moûts obtenus par pressurage de raisins entiers ou éraflés ;

- limite maximum de 100 litres de moût pour 150 kg de raisins ;

- teneur en SO2 inférieure à 150 mg/l

- teneur en sucre inférieur à 50 g/l

- élaboration selon la méthode traditionnelle, c'est-à-dire deuxième fermentation en bouteille.

Chaque appellation a un cahier des charges spécifique au moins aussi contraignant que ce minimum.

Tous les vins présentés avaient reçu une médaille d'or au concours national des crémants. Il y en avait 77.

J'en ai goûté 30. Du bon et du moins bon. Voilà, ce qui à mon avis mérite d'être retenu :

- en Bourgogne, la cuvée Perle d'Or, blanc brut 2007 de la maison Louis Bouillot. Cet assemblage de pinot noir et de chardonnay a passé 40 mois sur latte. C'est un extra-brut (3 g de sucre résiduel), élégant sur des arômes de fruits et de fumé, un crémant de gastronomie.

- en Jura, le blanc brut 2010 de Sylvain Faudot, tout en fraîcheur, avec beaucoup de tension, un crémant idéal sur un poisson gras, ou des coquillages.

- dans le Diois la cuvée L'originale, blanc brut de la cave de Die Jaillance, assemblage de clairette et de muscat, une gourmandise pour un goûter sous la tonnelle ou pour accompagner un dessert. Et le blanc brut du domaine Maillefaud, assemblage de clairette et d'aligoté.

- à Limoux, la cuvée Eugénie blanc brut 2010 du domaine Georges et Roger Antech, assemblage de chardonnay et de mauzac, avec un nez très typé chardonnay et une bouche très fraîche.

- à Bordeaux, la cuvée Le Bourdieu, blanc brut 2010 de Patrick Boudon, 100 % sémillon, un vin sur le fil du rasoir et en plus bio. Ainsi que le rosé brut Garbes-Cabanieu des vignobles Hervé David, une merveille de gourmandise.

 

Ce qui apparaît plus que jamais incroyable, c'est pourquoi passe-t-on pour pingre ou mal-élevé quand on apporte une ou deux bouteilles de ces crémants-là dans une soirée, alors qu'on n'écorne guère son prestige quand on apporte un champagne ignoble d'acidité ou de goûts douteux comme il y en a tant dans les supermarchés et pas seulement là.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • Trouver Savoie (2)
    Chauffeure et fixeur nous réveillent tôt. Une dure journée nous attend. Quatrième étape : Michel Grisard (Prieuré Saint-Christophe) à Fréterive. Le Maître a pris sa retraite il y a deux ans et ce sont les frères Giachino qui ont repris ses vignes. Mais...
  • Trouver Savoie
    A peine croyable : deux pages blanches dans l'agenda de "Dire le Vin" en juillet ! Vite, on file en Savoie où nous avons des amis. Et puis il y a deux soirées consacrées aux vins de Savoie dans le programme des dégustations 2017/2018 : cela se prépare....
  • L'été, l'entraînement continue
    Pas de vacances, pour les braves ! Avec une découverte, la cuvée "Perle Noire" de la maison de champagne Soutiran. Et puis des confirmations comme les domaines de Souch, Marcel Humbrecht, Dagueneau et Moutard.
  • Fin des courses
    Clôture de la saison sportive pour les runners de "Dire le Vin", avec les foulées royales de Saint-Germain. En image, la phase de récupération. Manquent une mondeuse du domaine Tiollier pour accompagner la manigodine et surtout l'effervescent "Panoramix",...
  • GEORGIE (prologue)
    L'équipe de "Dire le Vin" envoie une mission en Géorgie, cet été. Cela va durer une quinzaine de jours, le temps de prendre langue (on ne dit pas "prendre papilles"), avec un pays, des hommes, une culture. C'est vraisemblablement sur les terres de l'actuelle...

Pourquoi Ce Blog ?