15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 20:22

"Dire le Vin" vient de consacrer deux soirées aux bulles, qu'elles résultent de la méthode traditionnelle ou de la méthode ancestrale. Beaucoup de travail pour les dégustateurs, donc pas question de coincer la bulle au cours de la soirée.

Soirée qui a débuté par une méthode traditionnelle venue de Loire Atlantique : "Perles Fines des Sensives" est le nom de baptême de cet assemblage à base de folle blanche, complété par du melon de Bourgogne et du chardonnay. Ces perles sont l'œuvre de la famille Châtellier (Grand Fief de la Clavelière), la même famille qui élabore un Clisson que s'arrachent les amis de "Dire le Vin".

Soirée qui a continué avec des perles, cette fois-ci les "Perles Grises" de Patrice Colin. Celles-ci naissent dans le Vendômois, d'un unique cépage, le pineau d'Aunis. elles figurent sur notre catalogue.

Après avoir enfilé les perles, nous passâmes aux crémants. Avec d'abord un "Crémant de Limoux" de Jean-Louis Denois, une méthode traditionnelle, issue de chardonnay (80 %) et de chenin.

Suivit une des vedettes de la soirée, un "Crémant du Jura" d'Eric Thill, 100 % chardonnay, un vin d'une pureté exemplaire qui a fait l'unanimité.

Les dégustateurs commencent à avoir faim. On leur sert un carpaccio de Saint-Jacques à l'huile vanillée. Avec un champagne, la cuvée Eclipsia de Vincent Couche. C'est un assemblage de pinot noir (81 %) et de chardonnay.

Pour accompagner un suprême de pintade aux morilles, il y aura deux types de bulles. Les premières sont émises par un Vouvray, non dosé de François Pinon. Que du ch'nin, donc !

Les secondes proviennent d'un "Crémant de Bourgogne" des époux Tripoz, que du chardonnay ! L'association de ces bulles mâconnaises avec la plat a été encensée par de nombreux dégustateurs.

Avec un Saint-Nectaire fermier, un champagne blanc de noirs (que du pinot !) de la famille Fleury. Une des pépites qui figure sur le catalogue de "Dire le Vin".

Une transition vers le dessert sera la mission de la cuvée "Somnam'bulles" de Fabien Jouves, que du malbec !

Le dessert, une panacotta au chocolat avec une mousse de cassis, sera suivi de la cuvée "Raides Bulles" du domaine Causses Marines, un assemblage de jurançon noir, braucol, duras, ...., un deuxième dessert qu'on trouve aussi sur notre catalogue.

Ces deux derniers vins sont des pétillants naturels.

Aux dires des dégustateurs, aucun de ces vins n'a déçu. Tous ont apporté du plaisir, soit par leur classe, soit par leur originalité gourmande, soit par la mission qui leur était confiée, accompagner un mets.

Bulles
Bulles

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • C'est parti !
    Et c'est bien parti : la huitième saison des soirées de "Dire le Vin" a commencé ces deux premiers mardis d'octobre sur le thème "rouges". Rien à voir avec "Octobre rouge", il s'est agi plutôt de faire un tour de France de quelques vins rouges. Un tour...
  • Un jugement à Paris
    Les 20 km de Paris est une couse sur route d'une distance de 20 km. C'est une lapalissade mais cela mérite d'être souligné. Elle se déroule à Paris, ce qui n'est pas surprenant. L'after a donc eu pour thème "Le jugement de Paris" en référence à celui...
  • Imagine que ...
    ... parmi tes plus chers amis, l'un d'entre eux ait besoin de place dans sa cave. Et donc qu'il décide de t'inviter avec une trentaine d'autres personnes à vider (on dit plutôt déguster) une trentaine (vingt-huit exactement) bouteilles du siècle dernier....
  • La côte des gardes
    Quarantième édition de Paris-Versailles et toujours cette côte des gardes longue de 2100 mètres avec un pourcentage de pente moyen de 6,2 % mais avec des passages à plus de 9 %. Une véritable épreuve qui nécessite entraînement et travail de récupération...
  • Trouvailles de septembre
    Comme on ne peut pas attendre désespérément l'été indien le verre vide, comme après les vacances, on prend de bonnes résolutions, comme celle de ranger sa cave (celle de "Dire le Vin" est nickel, par contre celle de son gérant...), comme, comme, comme,...

Pourquoi Ce Blog ?