25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 18:08

Trois semaines dans l'ouest des USA, créent des obligations. Dont celle de promenades dans les vignobles de Napa Valley et de Sonoma Valley. Deux vignobles à quelques miles au nord de San Francisco. Notre première visite sera pour la winery de Robert Sinskey à Napa.

Le domaine a été fondé par un médecin, Bob Sinskey, convaincu que le régime alimentaire des américains devait changer (au détriment du gras) et qu'il fallait donc des vins plus légers, moins body-buildés que la plupart des vins californiens de cette époque. Fin des années 70, il acquiert 6 hectares qu'il plante en pinot noir. Mais pas n'importe où : au sud de la Napa Valley , dans "Los Carneros", une AVA (nous on dirait une AOC ou une AOP). Cette région a l'avantage de bénéficier de l'influence de l'Océan Pacifique et d'être beaucoup plus fraîche que le reste de la Vallée. Jusqu'en 1988, le domaine ne produit que le raisin qui est vendu à des wineries californiennes. Le pas est franchi : Bob va aussi faire le vin, le domaine a alors plus de 45 hectares de vigne. Trois ans plus tard, l'ensemble du vignoble est converti à l'agriculture biodynamique. Robert, le fils intègre le domaine et prend en charge d'abord la vinification (l'homme de l'art, le winemaker est Jeff Virnig depuis 25 ans), puis l'ensemble du domaine à partir de 1996.

Le domaine fait aujourd'hui 125 hectares dont un peu moins de la moitié pour le vignoble. Le reste, est occupé par des bois, le potager et des prairies : on élève des moutons qui "travaillent" à la vigne, tonte et engrais. Avant d'en venir au vin, il faut mentionner l'importance qu'attachent les Sinskey à la cuisine et aux associations mets-vins. Et ce n'est pas un attachement théorique puisque Maria Sinskey, l'épouse de Robert est chef (elle a fait ses classes en France et à San Francisco) et qu'elle prépare les plats qu'accompagnent les vins lors des déjeuners du week-end.

"Dire le Vin" est reçu par un membre de l'équipe de la Tasting Room : un jeune homme aussi sympathique que compétent.

Nous commençons par le Pinot Gris 2013, issu des vignes de los Carneros. C'est très aromatique, sans être lourd, la bouche est grasse mais la finale saline laisse la bouche disponible : un très beau vin.

Le Pinot Blanc 2013, Los Carneros aussi, est beaucoup plus simple, on est proche d'un vin de soif.

L'Abraxas 2013, est un assemblage de pinot gris (dominant), de pinot blanc, de gewurztraminer et de riesling, provenant de Los Carneros mais aussi de la Sonoma Valley. Un vin assez déroutant, pour nous en tout cas.

Le Pinot noir 2013, élevé 9 mois en chêne français (un tiers de neuf) a un superbe potentiel. Quand le bois aura été digéré, on devrait avoir un très beau pinot.

Le Merlot 2013 est très gourmand, mais nous avons trouvé que la finale manquait de fraîcheur.

Enfin le POV (Point of View) 2012, qui revendique le style Bordeaux (assemblage de merlot, cabernet sauvignon et cabernet franc), est un très beau travail, tout en finesse.

En résumé, nous avons goûté des vins qui pour le moins étaient assez jolis. Le pinot gris et le pinot noir sont de grands vins.

Robert Sinskey Vineyards
Robert Sinskey VineyardsRobert Sinskey VineyardsRobert Sinskey Vineyards
Robert Sinskey VineyardsRobert Sinskey VineyardsRobert Sinskey Vineyards

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Max33 20/09/2016 20:25

Bonjour,

Super Dire Le Vin prend de la bouteille et se mondialise, mais je ne suis pas contre cette mondialisation..
L abraxas ..je comprend pourquoi ZZ TOP était inspiré..

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • Trouvailles de septembre
    Comme on ne peut pas attendre désespérément l'été indien le verre vide, comme après les vacances, on prend de bonnes résolutions, comme celle de ranger sa cave (celle de "Dire le Vin" est nickel, par contre celle de son gérant...), comme, comme, comme,...
  • Paris du Chasselas
    Paris, parce que la dégustation se passait au siège de l'Office International de la Vigne et du Vin, dans le huitième arrondissement. Paris, parce que les promoteurs de ce cépage, en font plusieurs : augmenter la notoriété de ce cépage en dehors de la...
  • "On en apprend beaucoup ...
    ... à écouter la vigne". Ainsi commence l'éditorial de Jacques Dupont dans le dernier numéro du Point. On en apprend beaucoup à lire l'intégralité de cet article qui ouvre le dossier "Spécial Vins" de cet hebdomadaire. Y sont superbement résumés, les...
  • Si tu t'imagines ...
    si tu t'imagines que tu vas faire des affaires dans les foires aux vins de la grande distribution, ce que tu te goures, ce que tu te goures. Ce temps-là est bien fini, et je ne passe plus guère de temps à éplucher les catalogues desdits distributeurs....
  • Si tu ne sais pas ...
    ... quoi faire un soir, au lieu d'aller au plume sans dîner (ce qui est très mauvais pour la santé), au lieu de te faire envoyer chez Plumeau (ce qui est très mauvais pour le moral), va te mettre à table "Aux Plumes". Ce restaurant, sis 45 rue Boulard...

Pourquoi Ce Blog ?