13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 21:04

"Dire le Vin" a consacré deux soirées aux sauvignons. Le blanc (30 000 hectares en France) et le gris (ou le rose pour 660 hectares).

Voici l'ordre d'apparition dans les verres :

- Bergerac sec 2014 de Richard Doughty, un presque 100 % sauvignon blanc, un vin qui figure sur le catalogue de "Dire le Vin" comme y figurent d'autres cuvées de ce sympathique vigneron dont on apprécie les vins simples et propres.

- Bordeaux 2013, château de Bellevue (100 % sauvignon gris), vin bio élaboré sur Lussac par André Chatenoud.

- un sauvignon 2011 d'Afrique du Sud du domaine l'Avenir (Stellenbosch) de la maison Laroche pour la première soirée, un Touraine (sauvignon franc de pied) d'Henry Marionnet pour la seconde.

- un Touraine 2014 (Les Roses du Clos) de Xavier Frissant, un 100 % fié gris (le nom local du sauvignon gris ... ou rose). Gros succès auprès des dégustateurs.

- un Côte de Duras 2011 du domaine Mauro Guicheney (60 % de gris et 40 % de blanc) : ce vin a dérouté lors de la première soirée, mais a conquis son public à sa deuxième apparition.

- un Saint-Bris 2012 (exogyra virgula) de Guilhem et Jean-Hugues Goisot qui a fait l'unanimité lors des deux soirées, bien qu'il se soit présenté de façon différente. En tout cas, il s'est fort bien acquitté de sa double mission : démontrer que le sauvignon est un cépage qui peut donner de belles choses et accompagner des rillons.

- un Saint-Bris 2010 (Corps de Garde) de la même maison, mais 100 % gris celui-là. Même unanimité y compris pour l'accompagnement d'un dos de cabillaud cuit à basse température avec une réduction de trois agrumes.

- un Sancerre 2012 du domaine Vacheron pour la première soirée et un Ménetou-Salon 2013 de Philippe Gilbert pour la seconde. Un avantage très net pour le Sancerre, même si le Ménetou n'a pas démérité.

- un vin de France, vin orange du domaine du Pech (Magali Tissot et Ludovic Bonnelle). Sur les 30 dégustateurs et trices, une seule avait déjà eu l'occasion de goûter un tel vin (vin blanc vinifié comme un rouge). Perplexité de la plupart des dégustateurs, voire hostilité pour quelques uns. Arrive un comté 36 mois. Changement complet de point de vue : "accord sublime", "vin magnifié", ... j'en passe et des plus louangeurs.

Et pour finir un Monbazillac 2013 du château VARI, 100 % sauvignon, qui accompagne une brioche perdue avec un caramel au beurre salé, qui séduit tout le monde et qui piétine bien des préjugés sur cette appellation qui traîne quelques gamelles.

En conclusion :

- les sauvignons peuvent donner des vins de plaisir, voire des grands vins quand ils sont dans de bonnes mains. Le sauvignon, ce n'est pas que du pipi de chat.

- les vins qu'on aime sont des vins vivants et d'une semaine à l'autre le même vin, de la même maison, même cuvée du même millésime, ne va pas être le même, comme nous ne le sommes pas nous-mêmes.

- de très nombreux vins ne s'expriment pleinement que lorsqu'ils accompagnent un mets. Dans la tête de tout dégustateur, il doit y avoir des réponses à cette question : et qu'est-ce qu'on mange avec ça ?

Sauvignons
Sauvignons
Sauvignons

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • C'est parti !
    Et c'est bien parti : la huitième saison des soirées de "Dire le Vin" a commencé ces deux premiers mardis d'octobre sur le thème "rouges". Rien à voir avec "Octobre rouge", il s'est agi plutôt de faire un tour de France de quelques vins rouges. Un tour...
  • Un jugement à Paris
    Les 20 km de Paris est une couse sur route d'une distance de 20 km. C'est une lapalissade mais cela mérite d'être souligné. Elle se déroule à Paris, ce qui n'est pas surprenant. L'after a donc eu pour thème "Le jugement de Paris" en référence à celui...
  • Imagine que ...
    ... parmi tes plus chers amis, l'un d'entre eux ait besoin de place dans sa cave. Et donc qu'il décide de t'inviter avec une trentaine d'autres personnes à vider (on dit plutôt déguster) une trentaine (vingt-huit exactement) bouteilles du siècle dernier....
  • La côte des gardes
    Quarantième édition de Paris-Versailles et toujours cette côte des gardes longue de 2100 mètres avec un pourcentage de pente moyen de 6,2 % mais avec des passages à plus de 9 %. Une véritable épreuve qui nécessite entraînement et travail de récupération...
  • Trouvailles de septembre
    Comme on ne peut pas attendre désespérément l'été indien le verre vide, comme après les vacances, on prend de bonnes résolutions, comme celle de ranger sa cave (celle de "Dire le Vin" est nickel, par contre celle de son gérant...), comme, comme, comme,...

Pourquoi Ce Blog ?