1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 17:48

"La cerise sur le raisin" c'est le titre d'un livre de photos faites par Marie George Stavelot. La photographe a suivi la préparation de cette 72ème Saint-Vincent pendant plusieurs mois et a immortalisé le village, ses vignes, ses cerisiers (autre production locale traditionnelle) et surtout ses habitants et tous ceux qui, du village ou des environs, produisent de l'Irancy.

Le vignoble d'Irancy est plus que millénaire. Il remonte probablement à la conquête romaine. En témoignerait le nom d'un cépage local, le césar (dit aussi romain) qui peut entrer jusqu'à 10 % dans l'assemblage de l'Irancy.

Mais ce vignoble, comme bien d'autres a subi les vicissitudes de l'histoire : édit de Domitien, guerres de religion, et à une époque plus récente phylloxéra, première guerre mondiale. Jusque dans les années trente, le cépage principal était le gamay. Le vin était consommé localement ou vendu en vrac aux marchands. Il y avait bien déjà du pinot noir et du césar, mais c'est le gamay qui rapportait quelques sous aux paysans-vignerons qui pratiquaient tous la polyculture. En 1930, il y avait 65 vignerons à Irancy. Aujourd'hui, ils sont onze résidant sur la commune. Les autres producteurs d'Irancy sont domiciliés dans des communes plus ou moins proches.

C'est donc à partir de 1930 que le pinot noir commença à être replanté au détriment du gamay. L'appellation Bourgogne Irancy est née. Il faudra attendre 1977 pour l'INAO accorde le droit d'accoler Irancy à l'AOC Bourgogne pour les vins produits sur la seule commune d'Irancy.

En 1991 les communes de Cravant et de Vincelottes sont rattachées à l'appellation.

En 1998, l'appellation village sort enfin des limbes. Depuis le millésime 2000, quand on veut un bon Bourgogne, construit sur la fraîcheur et ciselé par la minéralité, on ouvre une bouteille d'Irancy.

La cerise sur le raisin
La cerise sur le raisin
La cerise sur le raisin
La cerise sur le raisin
La cerise sur le raisin

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • C'est parti !
    Et c'est bien parti : la huitième saison des soirées de "Dire le Vin" a commencé ces deux premiers mardis d'octobre sur le thème "rouges". Rien à voir avec "Octobre rouge", il s'est agi plutôt de faire un tour de France de quelques vins rouges. Un tour...
  • Un jugement à Paris
    Les 20 km de Paris est une couse sur route d'une distance de 20 km. C'est une lapalissade mais cela mérite d'être souligné. Elle se déroule à Paris, ce qui n'est pas surprenant. L'after a donc eu pour thème "Le jugement de Paris" en référence à celui...
  • Imagine que ...
    ... parmi tes plus chers amis, l'un d'entre eux ait besoin de place dans sa cave. Et donc qu'il décide de t'inviter avec une trentaine d'autres personnes à vider (on dit plutôt déguster) une trentaine (vingt-huit exactement) bouteilles du siècle dernier....
  • La côte des gardes
    Quarantième édition de Paris-Versailles et toujours cette côte des gardes longue de 2100 mètres avec un pourcentage de pente moyen de 6,2 % mais avec des passages à plus de 9 %. Une véritable épreuve qui nécessite entraînement et travail de récupération...
  • Trouvailles de septembre
    Comme on ne peut pas attendre désespérément l'été indien le verre vide, comme après les vacances, on prend de bonnes résolutions, comme celle de ranger sa cave (celle de "Dire le Vin" est nickel, par contre celle de son gérant...), comme, comme, comme,...

Pourquoi Ce Blog ?