1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 17:48

"La cerise sur le raisin" c'est le titre d'un livre de photos faites par Marie George Stavelot. La photographe a suivi la préparation de cette 72ème Saint-Vincent pendant plusieurs mois et a immortalisé le village, ses vignes, ses cerisiers (autre production locale traditionnelle) et surtout ses habitants et tous ceux qui, du village ou des environs, produisent de l'Irancy.

Le vignoble d'Irancy est plus que millénaire. Il remonte probablement à la conquête romaine. En témoignerait le nom d'un cépage local, le césar (dit aussi romain) qui peut entrer jusqu'à 10 % dans l'assemblage de l'Irancy.

Mais ce vignoble, comme bien d'autres a subi les vicissitudes de l'histoire : édit de Domitien, guerres de religion, et à une époque plus récente phylloxéra, première guerre mondiale. Jusque dans les années trente, le cépage principal était le gamay. Le vin était consommé localement ou vendu en vrac aux marchands. Il y avait bien déjà du pinot noir et du césar, mais c'est le gamay qui rapportait quelques sous aux paysans-vignerons qui pratiquaient tous la polyculture. En 1930, il y avait 65 vignerons à Irancy. Aujourd'hui, ils sont onze résidant sur la commune. Les autres producteurs d'Irancy sont domiciliés dans des communes plus ou moins proches.

C'est donc à partir de 1930 que le pinot noir commença à être replanté au détriment du gamay. L'appellation Bourgogne Irancy est née. Il faudra attendre 1977 pour l'INAO accorde le droit d'accoler Irancy à l'AOC Bourgogne pour les vins produits sur la seule commune d'Irancy.

En 1991 les communes de Cravant et de Vincelottes sont rattachées à l'appellation.

En 1998, l'appellation village sort enfin des limbes. Depuis le millésime 2000, quand on veut un bon Bourgogne, construit sur la fraîcheur et ciselé par la minéralité, on ouvre une bouteille d'Irancy.

La cerise sur le raisin
La cerise sur le raisin
La cerise sur le raisin
La cerise sur le raisin
La cerise sur le raisin

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • Trouver Savoie (2)
    Chauffeure et fixeur nous réveillent tôt. Une dure journée nous attend. Quatrième étape : Michel Grisard (Prieuré Saint-Christophe) à Fréterive. Le Maître a pris sa retraite il y a deux ans et ce sont les frères Giachino qui ont repris ses vignes. Mais...
  • Trouver Savoie
    A peine croyable : deux pages blanches dans l'agenda de "Dire le Vin" en juillet ! Vite, on file en Savoie où nous avons des amis. Et puis il y a deux soirées consacrées aux vins de Savoie dans le programme des dégustations 2017/2018 : cela se prépare....
  • L'été, l'entraînement continue
    Pas de vacances, pour les braves ! Avec une découverte, la cuvée "Perle Noire" de la maison de champagne Soutiran. Et puis des confirmations comme les domaines de Souch, Marcel Humbrecht, Dagueneau et Moutard.
  • Fin des courses
    Clôture de la saison sportive pour les runners de "Dire le Vin", avec les foulées royales de Saint-Germain. En image, la phase de récupération. Manquent une mondeuse du domaine Tiollier pour accompagner la manigodine et surtout l'effervescent "Panoramix",...
  • GEORGIE (prologue)
    L'équipe de "Dire le Vin" envoie une mission en Géorgie, cet été. Cela va durer une quinzaine de jours, le temps de prendre langue (on ne dit pas "prendre papilles"), avec un pays, des hommes, une culture. C'est vraisemblablement sur les terres de l'actuelle...

Pourquoi Ce Blog ?