30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 21:29

Le mois de novembre s'achève dans quelques heures et je n'ai pas trouvé le temps de rendre compte des différentes manifestations auxquelles "Dire le Vin" a participé.

L'association pour la promotion du chasselas a été créée en 2010, sous la présidence de Frédéric Borloz. Les 5 et 6 juin 2015, elle a organisé la quatrième édition du Mondial du Chasselas. 693 vins dégustés pour la plupart suisses, mais aussi quelques français, allemands, états-uniens et canadiens. Le 10 novembre, les organisateurs de ce concours présentaient quelques lauréats, à des journalistes, sommeliers, cavistes et autres professionnels du vin. Cela se passait dans les locaux de l'école de dégustation de Jacques Vivet.

Le premier vin présenté fut un Pouilly sur Loire 2014, cuvée "Le centenaire" du domaine Serge Dagueneau et filles.

Le second vin fut un Chablais, sur la commune d'Ollon au pied des Préalpes sur des coteaux exposés au sud avec des sols calcaires à forte teneur en gypse. Ce vin qui a fini quatrième dans la catégorie des blancs secs, absolument remarquable, est un vin de négoce de la maison Badoux.

Le suivant fut un Valais 2014, un fendant (collection Chandra Kurt) élaboré par la coopérative de Provins

Vint alors le vainqueur du concours dans la catégorie blancs secs, un La Côte AOC Morges grand cru, un vin de très haute tenue, élaboré avec des raisins appartenant à la communauté publique de Morges.

Un vin allemand lui succéda, un vin primé dans la catégorie des blancs avec une teneur en sucre supérieure à 4g/l.

Un vin plutôt décevant, le seul, précéda un trio de haute volée :

- un Dézaley grand cru 2013du domaine Bovy, sixième dans la catégorie des blancs secs ;

- un fendant du Valais 2012 de Fabienne Cottagnoud, un chasselas qui n'a pas participé au Mondial, mais quel vin ;

- un Dézaley Grand cru 2004 de la maison Dubois et fils, deuxième dans la catégorie vieux millésimes.

Qualifié "d'éponge à terroir", le chasselas est un cépage qui mérite qu'on s'y attarde quand il fait de belles rencontres, minérales et humaines. Nous avions eu l'occasion de nous en rendre compte après une visite du vignoble de Lavaux, notamment chez Blaise Duboux.

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • Trouver Savoie (2)
    Chauffeure et fixeur nous réveillent tôt. Une dure journée nous attend. Quatrième étape : Michel Grisard (Prieuré Saint-Christophe) à Fréterive. Le Maître a pris sa retraite il y a deux ans et ce sont les frères Giachino qui ont repris ses vignes. Mais...
  • Trouver Savoie
    A peine croyable : deux pages blanches dans l'agenda de "Dire le Vin" en juillet ! Vite, on file en Savoie où nous avons des amis. Et puis il y a deux soirées consacrées aux vins de Savoie dans le programme des dégustations 2017/2018 : cela se prépare....
  • L'été, l'entraînement continue
    Pas de vacances, pour les braves ! Avec une découverte, la cuvée "Perle Noire" de la maison de champagne Soutiran. Et puis des confirmations comme les domaines de Souch, Marcel Humbrecht, Dagueneau et Moutard.
  • Fin des courses
    Clôture de la saison sportive pour les runners de "Dire le Vin", avec les foulées royales de Saint-Germain. En image, la phase de récupération. Manquent une mondeuse du domaine Tiollier pour accompagner la manigodine et surtout l'effervescent "Panoramix",...
  • GEORGIE (prologue)
    L'équipe de "Dire le Vin" envoie une mission en Géorgie, cet été. Cela va durer une quinzaine de jours, le temps de prendre langue (on ne dit pas "prendre papilles"), avec un pays, des hommes, une culture. C'est vraisemblablement sur les terres de l'actuelle...

Pourquoi Ce Blog ?