6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 20:04

Soirée espagnole ce mardi 3 mars organisée par "Dire le Vin".

Tout a commencé par un effervescent (un cava) 2010 de la maison Albet i Noya. Un brut/nature, c'est-à-dire un non dosé sur l'appellation Penedès. Ce vin élaboré en méthode traditionnelle (c'est-à-dire comme le champagne) est un assemblage de quatre cépages : xarel-lo (cépage catalan), chardonnay, macabeu et parellada. Les raisins sont issus de l'agriculture biologique.

Ensuite un blanc espagnol de l'appellation Rueda, issu du cépage verdejo, sur le millésime 2013, produit par la grande maison : Herederos del Marques de Riscal. C'est le seul vin qui a déçu, ses arômes semblant très artificiels. Lors du traditionnel tour de table où chaque dégustateur est sommé de dénoncer les vins qu'il a préféré en se justifiant (on est là pour "dire le vin"), c'est le seul qui n'a pas été cité.

A suivi, un rouge, un 2009 de l'appellation Jumilla, élaboré par la Casa de la Ermita, à partir de monastrell (mourvèdre), le cépage phare de l'appellation, de tempranillo et de cabernet-sauvignon.

Toujours en rouge et toujours en 2009, un Navarra de la famille Chivite a pris le relais. Cet assemblage de tempranillo et de merlot, de style bordelais, a séduit par son élégance.

Puis vînt un Rioja 2005 de la Bodega Luis Canas issu de tempranillo (95 %) et de graciano.

A ce moment, beaucoup de dégustateurs commencent à être fatigués, vu l'intensité du travail et pour éviter des hypoglycémies, les vins qui suivent, sont goûtés avec un mets.

D'abord un jambon iberico de bellota de Gerardo Manzano, acquis auprès de nos amis de" la patte noire". Et pour l'accompagner une Manzanilla, dite Papirusa, de la maison Emilio Lustau. La manzanilla (c'est un Xeres, un vin de voile, fortifié) divise. Mais ne laisse personne indifférent. On aime ou on n'aime pas. Mais l'association avec le jambon met fin à la division : l'accord séduit tout le monde. Quant au jambon, une vraie merveille !

Encore un Rioja, cette fois-ci en 2008, du domaine Ostatu, la cuvée "Laderas del Portillo". Du tempranillo (97 %) et de la viura (macabeu). Un grand vin qui accompagnera un cocido de garbanzos (pois chiches) à base de bœuf, chorizo et morcilla (boudin).

Pour accompagner un vieux manchego (affiné 36 mois), un blanc du Penedès, en 2013, la cuvée Calcari de la maison Parès Balta. Ce vin biologique est issu du cépage xarel-lo.

Enfin un pan de higo (pain de figues) et quelques passas (raisins secs de Malaga) feront office de dessert avec un Pedro Ximenez, DON PX 1986, de la maison Toro Albala sur l'appellation Montilla-Moriles (Cordoue). Le pedro ximenes est un cépage dont les raisins sont mis à sécher, puis sont pressés. Cela donne un vin à la couleur sombre, très riche en sucre et en alcool (alors qu'il n'est pas fortifié), avec des arômes de figues, de dattes, de fruits secs, Un enchantement !

Tellement enchanteur, ce PX, qu'il est déclaré "hors concours" lors du tour de table d'où sortent "vainqueurs" le Navarra et le Rioja d'Ostatu. La Manzanilla complète le podium.

Espagnes
Espagnes

Partager cet article

Repost 0
Publié par direlevin
commenter cet article

commentaires

Informations importantes

 

Encore des nouveautés sur le catalogue de "Dire le Vin" :

- Coteaux d'Engravies 2014, une jolie syrah ariégeoise

- Touraine Amboise rouge 2014, cuvée de la Prévôté, un malbec de Bonnigal et Bodet

- Saumur Puy-Notre-Dame 2014, Le pied à l'étrier du domaine de l'Enchantoir

- le Morgon vieilles vignes 2016 de Michel Guignier

et ils sont tous bio.

En envoyant un courriel à direlevin@yahoo.fr,

vous recevrez tout notre catalogue et nos tarifs.

 

 

Recherche

Les Derniers Articles Parus

  • C'est parti !
    Et c'est bien parti : la huitième saison des soirées de "Dire le Vin" a commencé ces deux premiers mardis d'octobre sur le thème "rouges". Rien à voir avec "Octobre rouge", il s'est agi plutôt de faire un tour de France de quelques vins rouges. Un tour...
  • Un jugement à Paris
    Les 20 km de Paris est une couse sur route d'une distance de 20 km. C'est une lapalissade mais cela mérite d'être souligné. Elle se déroule à Paris, ce qui n'est pas surprenant. L'after a donc eu pour thème "Le jugement de Paris" en référence à celui...
  • Imagine que ...
    ... parmi tes plus chers amis, l'un d'entre eux ait besoin de place dans sa cave. Et donc qu'il décide de t'inviter avec une trentaine d'autres personnes à vider (on dit plutôt déguster) une trentaine (vingt-huit exactement) bouteilles du siècle dernier....
  • La côte des gardes
    Quarantième édition de Paris-Versailles et toujours cette côte des gardes longue de 2100 mètres avec un pourcentage de pente moyen de 6,2 % mais avec des passages à plus de 9 %. Une véritable épreuve qui nécessite entraînement et travail de récupération...
  • Trouvailles de septembre
    Comme on ne peut pas attendre désespérément l'été indien le verre vide, comme après les vacances, on prend de bonnes résolutions, comme celle de ranger sa cave (celle de "Dire le Vin" est nickel, par contre celle de son gérant...), comme, comme, comme,...

Pourquoi Ce Blog ?